L’histoire de la ligne

Le 25 Avril 1868, est créée la Compagnie du Chemin de Fer de la Seudre, qui mettra des années de négociations, d’études, de recherches de financement et de guerre (1870-1871), avant la mise en exploitation le 28 Août 1875. Il fallait à l’époque 1h45 pour relier Pons à Royan. Le 8 Avril 1876, la voie est terminée entre Saujon et La Tremblade, le temps de terminer les gares de la ligne, et le 25 Juin de la même année le train de 10h20 inaugure la mise en route de la ligne !

Le Train des Mouettes, un joli voyage dans le temps !

C’est la dernière et unique ligne départementale encore préservée en Charente-Maritime. C’est pourquoi elle revit grâce aux efforts combinés du Département, propriétaire de la ligne, et de l’association de bénévoles « Trains & Traction » qui fait rouler les trains.

C’est le patrimoine des Charentais-maritime qui est ainsi préservé et présenté comme dans un musée vivant. Pensez qu’en 1890, date d’ouverture de la ligne, il n’y avait que des chemins de terre, sur lesquels on circulait à pied, à vélo ou à cheval, mais au pas (soit 5 Km/h) ! L’arrivée du chemin de fer correspond à l’arrivée du progrès. On pouvait désormais voyager à 35 Km/h et transporter des lourdes charges (chaque wagon emporte entre 3 et 10 fois plus qu’un char à bœufs !).

Ce nouveau moyen de transport a permis l’essor économique du territoire en permettant aux huîtres d’être livrées plus vite et plus loin ! En permettant de transporter les bois exploités dans la forêt de la Coubre et le sel des marais salants du bassin « Marennes Oléron ». C’est toute la presqu’île qui se développe.

Aujourd’hui, la ligne fermée par la SNCF en 1980, vous accueille de nouveau entre Saujon & La Tremblade. Le train parcourt 21 kms et franchit 69 passages à niveau, après le départ de Saujon, vous passez dans 6 gares : Fontbedeau, où le train ne fait pas d’arrêt, Mornac Sur Seudre où un arrêt permet de déposer ou de faire monter des voyageurs, puis Chaillevette, Arvert, Étaules ; ces 2 dernières gares ne seront pas desservies. Puis, enfin le terminus La Tremblade.

Saujon : une station touristique et thermale

Traversée par La Seudre, Saujon vit au rythme de l’eau. Le port de Ribérou, autrefois port de commerce et aujourd’hui port de pêche et de plaisance, a gardé tout son charme. Son pont à écluses marque la séparation des eaux douces et salées. Empruntez les sentiers bordant La Seudre et admirez au loin les carrelets.

Saujon est une station thermale réputée. Depuis la création du premier site thermal en 1860, l’activité n’a cessé de se développer : diversification des soins, cures libres ou complètes et création d’un centre de remise en forme, Philae, ouvert à tous. 

En toutes saisons, le Val de Seudre offre de nombreuses balades. Sportif ou amoureux de la nature, prenez plaisir à sillonner les itinéraires balisés serpentant entre vignes, vallons, marais et forêts. Ne manquez pas les chapiteaux de l’ancien prieuré de Saujon, désormais conservés dans l’église Saint-Jean-Baptiste. 

Mornac-sur-Seudre : “Plus Beaux Villages de France”

Flânez dans les ruelles pavées de Mornac-sur-Seudre, village préservé de Charente-Maritime. Situé en bord de Seudre, cet ancien port de pêche et de commerce a conservé tout son caractère. Vous tomberez sous le charme : halles médiévales, église romane, maisons traditionnelles peintes en blanc et cabanes multicolores. Baladez-vous à pied, au hasard des ruelles fleuries et franchissez les portes des échoppes d’artistes et d’artisans. Randonneurs, prolongez le séjour et partez au plus près de la nature dans une boucle de 5km, les Taillées piétonnes.

Embarquez du port de Mornac-sur-Seudre et naviguez au cœur des marais. En kayak, en paddle ou lors d’une croisière fluviale, laissez-vous guider le long des chenaux et ouvrez les yeux, des aigrettes vous observent.

Chaillevette : le berceau de l’huître

Charmant village situé sur la ligne, Chaillevette est connu depuis très longtemps pour l’attractivité de ses deux ports Chatressac et Chaillevette, dont l’ostréiculture constitue l’activité principale, et où l’on vient déguster des huîtres dans la cabane de l’ostréiculteur.

Sur le port de Chatressac, il vous sera possible de louer des kayaks et de vous balader dans les marais en toute tranquillité. De plus des visites des marais conchylicoles sont proposées. Vous apprécierez les couleurs et l’authenticité des cabanes ostréicoles. Installez-vous le long des chenaux pour admirer les allers et venues des bateaux à fond plat et observez le travail des ostréiculteurs dans les claires.

Au centre du village, Chaillevette a conservé sa petite gare du Train des Huîtres de l’époque. Cette modeste station allait revivre l’aventure du fer en devenant le cœur névralgique du Train des Mouettes. 

La Tremblade : un village authentique

À peine arrivé, vous tombez sous le charme du port ostréicole de La Grève et de ses cabanes typiques et colorées. Arrêtez-vous pour déguster les huîtres “Marennes-Oléron”. En été, diverses animations s’offrent à vous : bateaux traditionnels, concours d’ouverture d’huîtres, éclades géantes et feux d’artifice. Le samedi matin, flânez sur le marché traditionnel. Entrez sous les halles, le marché aux poissons réveille vos papilles. 

Découvrez la Côte Sauvage, immense plage de sable fin et océan à perte de vue. Les vagues sont au rendez-vous pour les passionnés de glisse : surf, bodyboard, kitesurf… Plongez et nagez : la baignade est vivifiante ! Si vous recherchez une plage plus tranquille, dirigez-vous vers le Mus de Loup, la Cèpe ou le Galon d’Or, parfaites pour la baignade en famille. A quelques minutes en vélo de la gare du Train des Mouettes visitez le village de Ronce-les-bains.

La forêt de La Coubre est un site d’exception pour les amoureux de la nature. À pied, en VTT ou à cheval, profitez des nombreux circuits balisés pour découvrir cet environnement préservé. La Vélodyssée, piste cyclable sous la pinède, permet de magnifiques balades à vélo le long du littoral atlantique.